• PPRT = Sécurité ?

    SOS Calix réagit et répond à Mme Mialon Burgat car le PPRT n’assure pas la sécurité des habitants comme elle le dit.
    (Ouest France du 22-23 juin 2013)

     


    SOS Calix réagit et répond à Mme Mialon Burgat car le PPRT n’assure pas la sécurité des habitants comme elle le dit.

    Un PPRT est un plan d’aménagement du territoire aux frais de l’habitant et du contribuable et au profit d’un industriel générateur de risques. Ainsi la loi Bachelot n’est pas une loi de sécurisation de la population face aux risques industriels, mais une loi d’aménagement du territoire.

    Contrairement à ce qu’affirme Mr Havard « on ne peut pas abandonner le PPRT. C’est une obligation », il est tout à fait possible d’éviter un PPRT en déclassant un site Seveso seuil haut comme ici avec les DPC vers un site Seveso seuil bas, pour preuve l’exemple du site des Maresquiers à Ouistreham, pour lequel le PPRT a été abandonné par le simple déménagement des essences. Ou encore comme à Honfleur avec la fermeture de son site de stockage. Ainsi donc un PPRT n’est pas une obligation comme le dit Mr Havard.

    Quels sujets ? Quelles Nouveautés ?

    Mme Mialon Burgat se réjouit d’avoir obtenu de Mr le Préfet « des sous-zonages, permettant de desserrer la contrainte dans les zones très habitées. » Mme Mailon Burgat négocie son territoire communal face à un risque de surpression de 50 mbar qui lui ne négociera pas lors d’une éventuelle explosion .
    Comme chacun le sait, les effets d’une explosion de cuve s’arrêteront à un trait sur une carte (ironie) !!! Ces traits sur une carte matérialisent les « sous zones » dans lesquelles Mme Mialon Burgat souhaite développer l’urbanisation au lieu de la limiter comme l’exige le PPRT.

    Qui participe à ces réunions ?

    Tout le monde sauf les habitants ultra concernés. Les élus de Mondeville ne défendent pas leurs habitants et ne les informent que partiellement. A ce jour, le dossier du PPRT n’est toujours pas en libre consultation à la mairie de Mondeville et à la Mairie de Caen également. Seule la commune d’Hérouville Saint Clair l’a rendu disponible intégralement au comptoir de sa mairie et en a fait information sur son site et ses tableaux d’affichages publics.

    Les riverains de Mondeville, Hérouville Saint Clair et Caen ne sont pas représentés et pourtant SOS Calix a demandé d’intégrer ces réunions pour porter la parole des riverains, mais a reçu un refus de Mr le préfet.

    Quid d’un transfert des dépôts ?

    Un PPRT a pour conséquence un réaménagement du territoire ! Même si l’objet du PPRT n’est pas de déplacer le site des dépôts pétroliers, les conséquences désastreuses qu’il entraîne sur l’aménagement du territoire et la désertification qui en résulte doit amener l’élu a envisager le départ de l’industriel générateur de risques. Il n’est pas possible moralement « de déconnecter ces deux sujets » comme le souhaite Mme Mialon Burgat. Le projet du déplacement du DPC a d’ailleurs fait l’objet d’une étude dans le PPRT de Caen/Mondeville et le coût de ce déplacement sera mis en balance avec le coût des mesures foncières qu’entrainerait l’approbation du PPRT.

    La suite ?

    « Au lieu de demander de renforcer le bâti des habitations dans le périmètre, DPC ferait des travaux de sécurisation sur son site. Cela pourrait réduire les contraintes pour les autres ». .
    Mme Mialon Burgat oublie encore une fois un élément clé de la loi Bachelot : Les travaux de réduction du risque à la source doivent être économiquement acceptables pour l’industriel. C’est à dire que s’il existe des moyens de réduire les risques au premier cercle du zonage mais que cela coûte trop cher, l’industriel pourra s’il le décide, ne pas faire ces travaux !

    Rappelons que DPC est une filiale de Total Raffinage et que Total cumule 70 milliards de bénéfice sur 5 ans !!!!!

    La seule annonce qu’il semble bon de retenir est la possible réunion publique envisagée par Mme Mialon Burgat « à l’automne » , et d’ici là SOS Calix réitère à Mme Le maire et par la voie de ce communiqué de presse, sa demande de mise à disposition du dossier PPRT ainsi que son recueil de concertation, à l’attention de ses administrés.
    Les Mondevillais, Caennais et Hérouvillais peuvent consulter le dossier PPRT dans leur mairie respective, et peuvent exprimer leur parole dans ces recueils de concertation mis à leur disposition.

    « Indignation à La MèdeConférence AMARIS 5 nov 2013 »